samedi 1 avril 2017

Mort de Tshisekedi : Deux mois après, son fantôme ne se repose pas !

S'il était candidat à l'admission, le corps de Tshisekedi ne serait nulle part aujourd'hui. Ni dans une université belge, ni dans une congolaise. Sa famille l'aurait aussi vomi et tous ses camarades se seraient déchirés autour de sa misérable réalité. Mais au fait, le scénario n'est pas si différent du vrai Tshisekedi politicien qui est mort et autour de qui le monde subit des tempêtes.     - Mais où est le corps de Tshisekedi? J'en sais maintenant trop. Étienne Tshisekedi vivant ou mort est un opposant efficace. Mais... [Lire la suite]

lundi 6 mars 2017

Dans les rues de Lubumbashi, des enfants aux bons soins de la nature!

Ils sont des centaines, tellement nombreux dans nos rues qu’aucune institution n’en possède les chiffres réels actuels. J’en ai des larmes quand j’en vois des dizaines errant comme si « les arbres » dont ils dont descendus sont déjà tombés. Des arbres !, trop exagéré pour désigner ces mamans et papas qui ont renoncé à être réellement parents dans un pays qui a ratifié la convention des droits de l’enfant, entre autres. Les "enfants de la rue", enfants de notre honte ! Selon l’Unicef, la RDC en... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 02:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 1 mars 2017

Chers opposants congolais: Enterrer Tshisekedi, une priorité avant la république?

La mort de Tshisekedi vient-elle conforter le pouvoir de Kabila ? Difficile de l’affirmer, mais la réalité semble accréditer cette thèse. Exiger un enterrement spécial pour Etienne Tshisekedi fait perdre du  temps et détourne le débat. Pauvre Tshisekedi ! Même mort, il règne et s’oppose toujours. Sa mort aura au moins permis de montrer l’hypocrisie de nos politiciens, du pouvoir comme de l’opposition. La vérité c’est que personne n’a osé traiter la mort de l’éternel opposant comme un non-événement. Un long deuil sans... [Lire la suite]
jeudi 23 février 2017

L’Eglise Catholique congolaise en feu : Le prélat a-t-il trop voulu bien faire ?

Commune de Limite à Kinshasa, la paroisse catholique Saint Dominique vandalisée et profanée, l’histoire a vite fait froid au cœur. C'est là où tout a commencé avant la même scène à Kananga au grand séminaire de Malole, puis à Lubumbashi. Si ce n’était que le début, les auteurs s'affichent déterminés à poursuivre avec leurs tristes actions à travers la république. Homophobie ou nouvelle tendance ?, en tout cas cette situation alarme la conscience tant de l’Eglise que du peuple congolais. Pourtant n’a de bonne motivations... [Lire la suite]
dimanche 25 décembre 2016

RDC - Politique : Quand la famille renie le père !

Que c’est dommage  qu’on en soit là dans un pays où l’on dit faire des dialogues une tradition et des lois un mode de vie. Une résistance pacifique, c’est l’appel qui avait été lancé mais la résistance entre forces de l’ordre et population, les morts dénombrés et les violences qui ont nourri les journées du 19, 20 et 21 décembre 2016 n’ont rien eu de pacifique. Ces manifestations donnent vie à la crainte d’une guerre civile pouvant même devenir ethnique. Depuis sa petite jeunesse, le congolais ordinaire d’aujourd’hui apprend... [Lire la suite]
mercredi 21 décembre 2016

RDC - Société: L'incroyable pauvreté dans le paradis!

Dans ce pays, il semble que 8 personnes sur 10 vivent en dessous du seuil de pauvreté. L’immense territoire congolais abrite la misère... Des millions de citoyens passent leur temps à essayer de survivre. La République Démocratique du Congo aurait pu être un paradis, au vu de ses multiples ressources naturelles. Mais quelle infernale désorganisation ! Les hommes d’affaires étrangers voudraient de la RDC comme patrie tandis que des milliers de Congolais imaginent leur bonheur à l’étranger.  Les habitants de Kawama dans le... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 18 décembre 2016

Le 19 décembre 2016 en RDC: Ce n'est pas la fin du monde!

Soyons citoyens et patriotes, Sauvons notre pays en rejetant la manipulation de politicien en mal de position ou incapable d'utiliser leurs intelligences. Ce n'est pas la fin du monde. Il est temps de prendre conscience car plus tard ce sera trop tard. Dans mon pays, le 19 décembre 2016, date de la fin non pas d'un pays mais d'une part de son histoire, c'est bientôt. Fin du monde ou ré fondation de la RD Congo? Je n'en sais rien... Cette date qui semble arriver pour la première fois dans le calendrier congolais n'augure que flou... [Lire la suite]
jeudi 8 décembre 2016

RÉFLEXION - Enfants et Droits humains: Quelle incompatibilité avec le travail?

Les droits de l'homme tels que édictés par les Nations-unies, acceptés par le monde, sont encore un leurre pour quelque milliers de citoyens du monde. C'est le cas de ces enfants pour qui la protection est indispensable puidque constituant une catégorie de plus vulnérables. Pour eux, un ensemble de mesures spécifiques ont été prises pour presque vaine gloire, avec plus de rigidité que de flexibilité. C'est le lieu de reparler du travail des enfants, ce travail que toutes les agences des nations-unies s'accordent à dénoncer et bannir... [Lire la suite]
lundi 5 décembre 2016

Nouvel Internet pour l’Afrique: Des investissements dans la transparence

Eutelsat annonce le lanceùent de Konnect Africa, sa filiale destinée à renforcer l’accès à Internet haut débit en Afrique par satellite. La Banque mondiale l'affirme: plus d’accès à Internet améliore l’économie en Europe, et bien plus encore en Afrique. Mais dans la réalité congolaise (RDC), il faudrait plus de transparence pour arriver à cette prospérité promise. Heureusement, pour ainsi dire, des insttutions existent pour y veiller... Une augmentation de 10 % de la pénétration du haut débit génère une croissance moyenne... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 04:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 3 décembre 2016

Lubumbashi Culture: La musique "entre ciel et terre"!

Les artistes musiciens de Lubumbashi peinent à vivre de leur art. La création prolifère pourtant, mais vivre de son art relève du parcourt du combattant. Depuis environ 2006, les villes de Likasi, Kolwezi ou Kalemie se vident de leurs artistes qui ont entendu résonner les airs de la prospérité dans la capitale de l’ancienne province du Katanga, Lubumbashi. Avec cet affluence des artistes de la région, Lubumbashi est désormais une école de musique dans un Congo où la rumba est reine. Mais cet eldorado en a fait déchanter plus... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,