mardi 16 janvier 2018

RD Congo: Télécoms et Police, ne réprimez pas les manifestants du 21 janvier 2018

Après la marche silencieuse mais réprimée lourdement le 31 décembre 2017, les laïcs catholiques convoquent une nouvelle marche le 21 janvier 2018. A la même date, hélas, la partie de l’opposition acquise à Bruno Tshibala, le premier ministre, a annoncé aussi une manifestation en soutien à certaines institutions de la république. Mais déjà, les effets sont déjà redoutés. Pour l’Institut de Recherche en Droits Humains (IRDH), cette fois les télécoms et la police ne devraient pas se rendre coupables des répressions contre les civils. La... [Lire la suite]

samedi 6 janvier 2018

RDC, Ville de Lubumbashi : Après la pluie, c’est la boue !

La République Démocratique du Congo (RDC) s’est lancée, selon ses dirigeants, sur la voie de l’émergence à l’horizon 2030. Mais difficile à croire dans un pays où aucun signe n’indique l’amorçage d’un quelconque progrès. Il n’y a qu’à visite nos villes pendant ou après la pluie. C’est le cas de Lubumbashi, deuxième ville du pays. Ici, pas de beau temps. Après la pluie, c’est la boue. Une ville, et alors ! On se croirait sur une scène de lutte paysanne dans un village. Dur à raconter dans une ville d’un pays qui révolutionne... [Lire la suite]
samedi 30 décembre 2017

RD Congo : Des importations risquées ?

NB: Article précédemment publié sur www.voicesofyouth.org/fr A trop importer, la RDC expose son peuple à des dangers évitables soupçonés. Et naïvement, les congolais condamnent leur destin peut-être par inattention ou négligence. On laisse s’écouler sur le marché congolais des produits dont se méfient d’autres pays, hélas. Que se passe-t-il? Les Congolais ne lisent pas ? Que les congolais ne lisent pas assez, la thèse pourrait se confirmer. En effet, des produits avec mention "For export only" (à exporter uniquement)... [Lire la suite]
vendredi 17 novembre 2017

Très chère Police Nationale Congolaise, un enfant ça ne se menotte pas !

« Une honte pour la police nationale » congolaise, c'est ainsi que certaines analyses déplorent l'intervention de la police le 15 novembre lors de la manifestation contre le pouvoir et le calendrier électoral. Le moment marquant restera celui marqué par la photo de la honte, la "photo choc" de l’arrestation de BINJA YALALA,  une jeune fille mineure prénommée Consolatrice, âgée de seulement 15 ans. Trouvée aussi manifestant parmi tant d'autres, à l'Est du pays, elle a été arrêtée sur l'île d’Idwji, près de Goma, à l'Est... [Lire la suite]
vendredi 17 novembre 2017

RD Congo : Des politiques discontinues… pour le développement ?

L"Etat de la République Démocratique du Congo, assure le pouvoir, "répond au standard international." C'est selon l'œil qui regarde. Bien que toujours en chantier, on révolutionne la modernité, chacun selon sa politique.  On se tire des boulets et à la fin on n'avance plus. Presque plus personne ne sait vraiment où on en est entre développement et sous-développement. Trois politiques pour le seul Katanga Nous sommes au Katanga. De Moise Katumbi à Célestin Pande Kapopo passant par Jean-Claude Kazembe, le Katanga et le... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 5 novembre 2017

Frontière Rdc-Zambie : Les handicapés exploités par les commerçants à Kasumbalesa

A la frontière Rdc-zambienne de Kasumbalesa, les handicapés sont exploités par les commerçants. S’ils ne sont pas eux-mêmes trafiquants, les handicapés sont victimes du traitement de faveur dont ils jouissent à la frontière. Désormais, les vrais propriétaires recourent à leurs services notamment pour importer de la Zambie des produits prohibés. La journée à cette frontière, difficile de se frayer un chemin dans le très sollicité couloir qui relie la Rdc à la Zambie. Le soleil est au zénith, le sol est brûlant, il n’y a pas de place... [Lire la suite]

mardi 17 octobre 2017

Ville de Lubumbashi: les toilettes publiques manquent

À Lubumbashi, le centre-ville et ses périphéries sentent les urines à plusieurs endroits. Uriner en public se banalise et la situation se normalise. On ne se gêne plus d’uriner devant les gens, qu’importe l’heure ou l’endroit. Pour certains, la défécation en plein air n’est pas non plus un problème. C’est devenu une culture, une tradition populaire. A presque chaque coin de rue, l’on sent les urines mais plus personne n’en est surpris, c’est la mode. Une responsabilité partagée Presque tout le monde est concerné. À Lubumbashi,... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 02:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 11 octobre 2017

Les enfants dans les rues de Lubumbashi : d’autres vies à sauver !

Ils sont des milliers, très nombreux dans nos rues qu’aucune institution n’en possède les chiffres réels actuels, sinon des aproximations. J’en ai des larmes quand j’en vois des dizaines errant comme s'ils étaient tombés des arbres. Des arbres !, trop exagéré sûrement pour désigner ces mamans et papas qui ont renoncé à être réellement parents dans un pays qui a ratifié la convention des droits de l’enfant. Survivre ou mourir ! Que de risques et dangers pour survivre dans la rue, et pas que pour soi. Seuls les plus... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 6 octobre 2017

L'utopie du développement en République Démocratique du Congo

La Rdc va bien ou pas du tout. C'est selon l'œil qui regarde. Bien que toujours en chantier, on révolutionne la modernité, chacun selon sa politique.  On se tire des boulets et à la fin on n'avance plus. Presque plus personne ne sait vraiment où on en est entre développement et sous-développement. Trois hommes, trois démarches, une province De Moise Katumbi à Célestin Pande Kapopo passant par Jean-Claude Kazembe, le Katanga et le Haut-Katanga ont vécu une véritable politique de rupture. A son arrivée, Moïse Katumbi investit... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 23:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 1 octobre 2017

Ville de Lubumbashi: La santé publique en danger!

Depuis des années, la ville de Lubumbashi est un marché où tout se vend, tout au vrai sens. C'est le cas des médicament de toutes natures, vendus aux coins des rues et dans les couloirs de bâtiments.  On pourrait croire que les vendeurs des médicaments dans les rues de Lubumbashi sont d’une même école. Ils sont, presque tous, spécialistes des aphrodisiaques. Certains ont choisi la nature et ne proposent que des racines, feuilles, fruits, poudre, et parfois des liquides que eux seuls peuvent nommer. Et pas besoin de... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,