mercredi 30 septembre 2015

Politique - RD Congo: N'applaudissez pas trop vite les démissionnaires, n’encouragez pas les flatteurs!

Environ une vingtaines de démissions depuis le 14 septembre dernier au sein de la classe politique congolaise, coté pouvoir de Joseph KABILA… La politique est une viande tendre quand on tient le couteau qui la charcute, jusqu'au moment où l'on charcute son doigt et qu'on doit abandonner. La voix de sept partis politiques de la majorité présidentielle portée au président de la république dans une lettre a démontré que le congolais est assis dans une balançoire. Dans cette république, l'homme politique du peuple n'existe plus, c'est de... [Lire la suite]

mercredi 9 septembre 2015

RD CONGO - POLITIQUE : Tous manipulés, tous détournés !

La République Démocratique du Congo est l’un des pays africains où les élections font l'essentiel de l'actualité politique aujourd'hui. Ces élections, on en entend parler, on en lit les prévisions mais personne ne peut assurer qu'elles auront lieu. Même pas ceux qui les organisent  ou plutôt les promettent. D’ailleurs aujourd’hui on nous parle déjà des voies transitoires et le pouvoir n’est pas contre. Ici, depuis le début de l'année, le calendrier électoral avait été rendu public et depuis lors, les politiciens congolais se... [Lire la suite]
mercredi 11 février 2015

LIMITATION DE L’ACCÈS AUX RÉSEAUX SOCIAUX EN RDC : ET SI C'ÉTAIT NÉCESSAIRE ?

Les autorités congolaises n'avaient pas que tort, du moins au départ. C'était facile de sauter sur l'occasion et parler d'un gouvernement anti Droits de l'homme, après la suspension de l'accès à l’internet puis aux réseaux sociaux sur le territoire congolais (RDC). Comme moi, nombreux ont été victimes de la décision mais trop peu d'entre nous ont voulu comprendre la nécessité qui s'imposait. Il nous fallait à tout prix Facebook, Twitter, LinkedIn,... pour partager photos et vidéos dont nous-mêmes nous n'étions pas auteurs au sujet des... [Lire la suite]
lundi 21 avril 2014

ETAT DE LA QUESTION... "LA COMPLAISANCE D'UN GOUVERNEMENT!"

"Wow!, s'exclament les indignés." La ministre congolaise de la justice, bien sûr en connivence avec le président de la République, a décidé d'amnistier une cinquantaine de prisoniers détenus en RD Conogo. Ce serait accomplir l'une des promesses faites par Joseph KABILA à l'issue des consultations nationales, suivies de sa loi de février 2014. Ces hommes qui se retrouvent désormais libres comprenent 15 rebelles du M23, 15 de la bande qui a attaqué la résidence du chef de l’Etat le 27 février 2011 (étonant), 10 rebelles de l’armée de... [Lire la suite]