lundi 27 mars 2017

Pollution sonore à Lubumbashi, l’autorité prône la tolérance !

La ville de Lubumbashi est de plus en plus bruyante. Le long des rues commerçantes, les vrombissements de générateurs électriques se mêlent à un excès de musique et de cris des vendeurs. Une dangereuse pollution sonore qui ne semble pas inquiéter les autorités. Lubumbashi semble condamné à vivre dans le bruit. Bruit des voitures, des mégaphones, des groupes électrogènes utilisés faute d’un bon réseau électrique… Devant presque chaque magasin, un haut-parleur au volume poussé à fond vante les produits qu’il propose, alternant... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 02:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 3 septembre 2015

ENVIRONNEMENT: La ville de Lubumbashi est-elle polluée?

Qu'il est beau et bon de respirer de l'air frais et pur! Mais qu'il devient aussi difficile de le situer sur la carte du monde, et même celle de ma ville, Lubumbashi, en RD Congo. Il ne suffit pas de respirer, faut-il encore savoir ce que l'on respire! Il faut se refuser de voir plus loin que ses yeux pour ne pas percevoir cette teinture grisâtre dans le ciel de certaines parties de cette ville, ou constater des tranchées qui deviennent blanchâtre après une coulée d'eau venant on ne sait d'où. La scène n'est peut-être pas... [Lire la suite]
vendredi 22 août 2014

FAUNE ET FLORE AFRICAINES : POUMON OU BANQUET DU MONDE!

L'actualité africaine a beau être dominée par la fièvre Ebola aujourd'hui, celle du monde n'est pas moins influencée par le réchauffement climatique. Un réchauffement qui voit fondre les glaces de la planète, disparaitre des espèces de la faune et de la flore mondiales, ou plutôt africaines. Une Afrique où des animaux, parmi les plus légendaires, s'effacent de la carte. Cette Afrique qui demeure toujours lente dans la marche du monde, sans manquer de suivre, et pourtant malade à plusieurs points.  Ebola aujourd'hui traumatise... [Lire la suite]
mardi 4 février 2014

TOILETTE EN PLEIN AIR, L'AUTRE MODE DE VIE!

La situation m’a le plus choqué quand j’ai rencontré une jolie fille accroupie derrière un arbre, pantalon baissé, faisant son petit besoin. On était aux alentours de 18 heures, en pleine ville. Au paravent, c’est une habitude des hommes sans gout patriotique, sa honneur ni vergogne. Ce n’est plus qu’un cas problématique, mais bien un nouveau mode de vie incarné depuis des générations et porté à son paroxysme aujourd'hui. Et cela se vit au quotidien dans un pays qui se dit en pleine modernité. Un pays grand et beau habité par des... [Lire la suite]
lundi 6 mai 2013

UNIVERSITÉS CONGOLAISES: DU COMMERCE AMBULANT DANS DES FACULTÉS

Des universités insalubres, une jeunesse menacée, un avenir hypothéqué et un environnement en destruction, tout va bien chez-nous ! Depuis assez longtemps maintenant, les facultés des plusieurs universités congolaises, étant accessibles à n’importe qui, n’importe quand et n’importe comment, constituent des espaces de négoce pour les vendeuses de cacahouètes, des maniocs grillés ou bouillis, des fruits, des beignets et autres. Personne n’inquiète personne, et le commerce tourne plutôt paisiblement. Et en conséquence de tout,... [Lire la suite]