jeudi 17 septembre 2015

RDC – POLITIQUE : Après le G7, la Minorité Présidentielle tient le pouvoir !

Il aura fallu 48 heures seulement pour vivre une histoire inédite en République Démocratique du Congo. L’on s'en souviendra… Lundi  14 septembre 2015, sept partis politiques, pourtant de la majorité présidentielle, ont adressé une lettre au président de la république lui demandant de se soumettre au respect de la constitution. Ils dénonçaient collectivement ce qu’ils ont appelé « tentatives inavouées de ne prospecter la constitution, de décrédibiliser et de désacraliser les institutions sur lesquelles repose tout régime... [Lire la suite]

mercredi 16 septembre 2015

RDC – POLITIQUE : Olivier KAMITATU serait-il l’homme de la différence ?

Il aura fallu 48 heures seulement pour vivre une histoire inédite en République Démocratique du Congo. L’on s'en souviendra… Lundi  14 septembre 2015, sept partis politiques, pourtant de la majorité présidentielle, ont adressé une lettre au président de la république lui demandant de se soumettre au respect de la constitution. Ils dénonçaient collectivement ce qu’ils ont appelé « tentatives inavouées de ne prospecter la constitution, de décrédibiliser et de désacraliser les institutions sur lesquelles repose tout régime... [Lire la suite]
mardi 12 août 2014

POURQUOI Apollinaire MALUMALU A-T-IL ÉTÉ AUDITIONNÉ PAR LA JUSTICE À KINSHASA ?

Pour certains, c'est de la poudre jetée aux yeux des citoyens. Pour d'autres, la roue à véritablement tournée contre apollinaire MALUMALU. Mais qui dit vrai? Découvrez ci-bas les probables raisons pour les lesquelles Apollinaire MALUMALU a été soumis à une audition judicaire à Kinshasa par le Procureur de la République en début de semaine, telles que présentées par JeuneAfrique.  Alors qu'il est réputé favorable au camp Kabila, MALUMALU s'est vu interpellé par la justice dont on dit qu'elle est aussi à tendances... [Lire la suite]
samedi 4 janvier 2014

APRÈS Joseph KABILA, QUEL PROFIL POUR LE FUTUR PRÉSIDENT DE LA RDC?

Ils connaissent des guerres, ils se font surprendre par des tirs nourris de balles, les citoyens s'interrogent enfin. On le sait, c’est le peuple qui fabrique les dictateurs, il a aussi le pouvoir d’enraciner la démocratie. Alors, à l’issue d’une élection, le président élu doit être le choix du peuple et ses actions seront la conséquence du choix des citoyens. En 2016, Joseph KABILA aura épuisé son second mandat constitutionnel. En vérité, il épuisera ses 15 ans au pouvoir. Le peuple devra élire un nouveau président pour sa destinée.... [Lire la suite]