mercredi 24 janvier 2018

Le 21 janvier 2018 en RD Congo : « On a encore senti l’autorité de l’Etat et dans la terreur »

« On a encore senti l’autorité de l’Etat et dans la terreur », nous a convié un habitant de Lubumbashi. Le 21 janvier 2018, les manifestants contre le pouvoir de Joseph Kabila ont encore subi l’autorité de l’Etat, tant à Kinshasa qu’en provinces. Quelques morts selon la Monusco, plusieurs blessés et l’accès à internet coupé, la loi du plus fort l’a encore emporté. Et la nouvelle bête noire, l’Eglise catholique, a encore perdu ses fidèles et serviteurs attachés au bien de la patrie. Ils ont encore coupé internet ? Oui, ils... [Lire la suite]

mardi 16 janvier 2018

RD Congo: Télécoms et Police, ne réprimez pas les manifestants du 21 janvier 2018

Après la marche silencieuse mais réprimée lourdement le 31 décembre 2017, les laïcs catholiques convoquent une nouvelle marche le 21 janvier 2018. A la même date, hélas, la partie de l’opposition acquise à Bruno Tshibala, le premier ministre, a annoncé aussi une manifestation en soutien à certaines institutions de la république. Mais déjà, les effets sont déjà redoutés. Pour l’Institut de Recherche en Droits Humains (IRDH), cette fois les télécoms et la police ne devraient pas se rendre coupables des répressions contre les civils. La... [Lire la suite]
jeudi 23 février 2017

L’Eglise Catholique congolaise en feu : Le prélat a-t-il trop voulu bien faire ?

Commune de Limite à Kinshasa, la paroisse catholique Saint Dominique vandalisée et profanée, l’histoire a vite fait froid au cœur. C'est là où tout a commencé avant la même scène à Kananga au grand séminaire de Malole, puis à Lubumbashi. Si ce n’était que le début, les auteurs s'affichent déterminés à poursuivre avec leurs tristes actions à travers la république. Homophobie ou nouvelle tendance ?, en tout cas cette situation alarme la conscience tant de l’Eglise que du peuple congolais. Pourtant n’a de bonne motivations... [Lire la suite]
dimanche 25 décembre 2016

RDC - Politique : Quand la famille renie le père !

Que c’est dommage  qu’on en soit là dans un pays où l’on dit faire des dialogues une tradition et des lois un mode de vie. Une résistance pacifique, c’est l’appel qui avait été lancé mais la résistance entre forces de l’ordre et population, les morts dénombrés et les violences qui ont nourri les journées du 19, 20 et 21 décembre 2016 n’ont rien eu de pacifique. Ces manifestations donnent vie à la crainte d’une guerre civile pouvant même devenir ethnique. Depuis sa petite jeunesse, le congolais ordinaire d’aujourd’hui apprend... [Lire la suite]