vendredi 2 janvier 2015

LA LANGUE FRANÇAISE À LA CROISÉE DES CHEMINS !

Comment prouver qu'on est détenteur d'un tel diplôme que par des preuves pratiques ? Suffit-il d'en parler ? Clairement, difficile de trancher. Plus difficile encore pour nombreux de ces anciens élèves d'hier aujourd'hui étudiants ou diplômés, de défendre leurs parcours. Et quand c’est le Français, c’est la catastrophe : les mots s’inventent, les tournures se créent, et le sens aussi, pour dire la même chose. Mais alors : Étudier pour la vie ou pour les cotes ? J'en ai vu de toutes les couleurs. Habitant le plus grand État... [Lire la suite]

lundi 22 décembre 2014

SOLIDARITÉ HUMAINE : CONTRE LE RACISME, ENSEMBLE POUR UN SEUL MONDE !

Humain et solidaire ou humain, solitaire et séparatiste…qui êtes-vous ? Le racisme  est une arme fatale autant que l'est notre indifférence. Le bonheur, c'est souvent cette simple paix du cœur, mais raciste ou victime du racisme, tu n'en auras jamais. Ce ne devrait plus être extraordinaire aujourd'hui de voir diverses races marcher ensemble... On ne fera que constater que la terre est maintenant habitée par des humains au vrai sens. Tu es différemment pigmenté mais tu es d'abord un humain. On te traite de "Noir" et tu penses... [Lire la suite]
Posté par BWIRHONDE Fidele à 06:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 17 décembre 2014

« JE BLOGUE PAR CONVICTION », 2 ANS MAINTENANT !

Je ne suis pas un blogueur de l'actualité, je suis Analyste des faits, et pour moi tout est actualité, rien n'est jamais passé. Je ne vis pas tant que je ne peux faire vivre mes pensées, et permettre à chacun de vivre les siennes et se socialiser. D'où mon slogan : « Faire de chacun un citoyen, de tous, un peuple ». Et le blogging est un moyen de foi que j'ai trouvé pour faire de l'information une vie. Je suis convaincu qu'aucune information ne vaut que je perde ma vie, mais comme Blogueur, je n'hésite pas à offrir les meilleures de... [Lire la suite]
jeudi 11 décembre 2014

RDC - GOUVERNEMENT DE COHÉSION NATIONALE : MERCI MONSIEUR LE PRÉSIDENT !

Un gouvernement de cohésion nationale ? Non, merci, il y avait mieux d'après moi. Seules les marionnettes du rouage pouvaient probablement s'y attendre, y compris les personnes qui ont remporté le gros lot. C'est vers 6h, le matin de lundi, que je découvre que monsieur le président a bien voulu changer les choses en aggravant la situation mais en toute innocence, il me semble. Avec 47 personnes librement choisies, c'est son record, le grand coup. L'équipe de la trentaine précédant n'aurait pas permis d'accomplir les rêves de monsieur... [Lire la suite]
lundi 1 décembre 2014

RÉVISION CONSTITUTIONNELLE EN R.D. CONGO : ET SI J'ÉTAIS D'ACCORD !

Je ne suis pas de nature à semer confusion, sauf en ceux qui sont naturellement confus, et la sincérité ne me fait pas peur. Les indécis trouvent mieux de nous abandonner les cartes dans les mains, et les plus radicaux s'attèlent à dire simplement, non à la révision de la constitution en R.D. Congo. Et ben, moi, j'estime qu'on pourrait bien dire OUI à la révision de la constitution congolaise, pas à celle des mandats du chef de l'État, évidemment. Suis-je encore aller à l'extrême ? D'après la constitution elle-même, on peut réviser... [Lire la suite]
mercredi 26 novembre 2014

JOURNÉE DES ENFANTS DES RUES, UNE JOURNÉE DE PLUS, DES ACTIONS AU MINIMUM

Je me demande c'est à qui la responsabilité ? Les enfants des rues, je suis encore obligé d'en parler, et pire, d'en parler aux sourds. Partout au monde, il y en a de milliers qui végètent, seuls sans soutien, seuls rejetés et oubliés de tous, seuls livrés aux intempéries saisonnières et aux indifférences humaines. Et tout ce qu'ils peuvent avoir, c'est une Journée, pas une compassion. Je ne suis peut-être pas assez confortablement installé, mais je NOUS trouve injustes envers eux. Le comble chez-nous, c'est qu'on devrait bientôt... [Lire la suite]

jeudi 20 novembre 2014

"DIEU VA TE BÉNIR, IL SUFFIT QUE TU M'AIDES..." : L'AUTRE VIE À LUBUMBASHI - R.D. CONGO

Quelqu'un a voulu que je reparle de cette situation. Depuis peu, ma ville me dépasse, ou c'est à peine que s'ouvrent mes yeux. Dans nos rues apparaissent une catégorie de personnes, forcement gentilles, avec une nouvelle forme de mendicité bien étonnante. On se réveille chaque matin convaincu que tout viendra de la providence, jusqu'à promettre de l'or à ses bambins. Alors on peut se permettre de se servir du nom de Dieu sinon de la Bible. Belle imagination, crois-je ! Il y a de quoi parler de modernité, cette fois. Oh, les pauvres,... [Lire la suite]
samedi 15 novembre 2014

RDC - PROVINCE DU KATANGA : LE MAUVAIS CHOIX D'UN GOUVERNEMENT

Traditionnellement, la raison du plus fort est toujours la meilleure. Mais se tromper n'est pas le lot de plus faibles. Nous sommes en RD Congo, province du Katanga, dans la ville de Lubumbashi. Ici, un grand et bel immeuble venait d'être réhabilité, et une décision politique de taille a été prise avec tous les risques. De quoi s'agit-il ? Il s'agit du bâtiment GRANA, un des bijoux de la ville. Après sa réhabilitation récente, le gouvernement provincial conduit par Moïse KATUMBI, a décidé d'y installer neuf de dix ministères que... [Lire la suite]
lundi 10 novembre 2014

LE PHÉNOMÈNE "Kimbirikité" ET SON SENS EN R.D. CONGO

La culture africaine est riche, la tradition complexe. Complexe puisqu'elle offre ici et là des branches aussi incomprises que perpétuelles. Au cœur de l'Afrique, la République Démocratique du Congo a son lot de coutumes. Le système Kimbirikité en est une. Adrien AMBANENGO a abordé la question de cette tradition. Selon lui, le terme "Kimbirikiti" (Kimbirikité/Kimbilikiti) vient du Sud-Kivu (Est de la RDC). Cette province considérée comme le point de ralliement des jeunes garçons de l’Est du pays désireux ou appelés à participer à... [Lire la suite]
lundi 3 novembre 2014

BURKINA-FASO : LE PEUPLE A-T-IL VÉRITABLEMENT GAGNÉ ? JE M'EN DOUTE...

J'aimerais savoir où finit le délire, où commence la réalité, mais ce n'est pas pour bientôt. La peur que j'ai en observant comment la détermination des citoyens du Faso nous a arraché nos admirations, c'est que les efforts du peuple pourraient avoir été détournés et corrompus. Leur président, Blaise COMPAORÉ, malgré la pression de la rue en colère, persistait de ne quitter en aucun cas le pouvoir avant la fin de son mandat. C'était sans compter avec l'engagement des Burkinabés parmi lesquels il a tué une trentaine le 30 octobre 2014.... [Lire la suite]