Nous sommes en 2018. Nous avons vécu un autre 8 mars ou plutot un autre mars et le concepte femme a plus que jamais occuper de la place dans les discussions çà et là. Certains hommes dénoncent que les femmes passent d'un jour à un mois qi'elles semblent s'accaparer. Pourtant, malgré tout, les femmes ont le même cri depuis des décennies, et aussi en 2018. Bien que la femme semble de plus en plus s’éveiller, la vitesse n'est pas la même selon qu’on est occidentale ou africaine, américaine ou asiatique. 

Un défilé à l'occasion du mois de mars à Lubumbashi. **Photo: Fidèle Bwirhonde 2018

Ce 8 mars incompris…mon appel

Femme ma fille, ô ma mère. Tu m’es tellement chère qu’imaginer une vie sans toi serait délire et folie. A tes cotés je m’engage pour soutenir ton combat. Mais voilà, tu n’es toujours pas là quand je t’attends. Aujourd’hui, femme congolaise, je voudrais te le rappeler…

Le 8 mars n'est pas une fête mais une journée de réflexion, de plus d'engagement, de militantisme, la poursuite du combat. Peux-tu comprendre que toute l'année tes droits ont été éprouvés, tu t’es soumise de gré ou de force, tu ne t’es pas révoltée. Mais voilà ce 8 mars encore, puisque tu n’as pas reçu de pagne ni la chance d’aller défiler ou t’enivrer et, en plus il n’y a pas eu de poulet à table ; tu découvres alors que tu es opprimée. Les gouvernants t'ont ignorée depuis toujours et ne te réservent que promesses et mensonges, mais tu ne t'en rends compte que le 8 mars. Aaah (?). Femme ma mère, femme mon semblable, tu es injuste ave toi-même.

Moi, je promets de ne plus dire "Bonne fête" à la femme, le 8 mars... C'est une insulte de le dire à quelqu'un qui est éprouvé chaque jour et dont le plus grand désir est de retrouver ses droits, ses libertés, sa vie ! On dit que c'est à peine que ton combat commence, et je dis que le chemin est encore très long. Mais c'est alors que tu cries à la fête. Sincèrement, que veux-tu ? Non, le 8 mars n'est pas une fête, et dans ce sens c'est dégradant pour toi. En plus, ce n'est souvent pas ton argent mais celui d’un homme qui est dépensé en cette date. Il trouve encore là une bonne façon de se moquer de toi, de te garder dans sa poche. Femme, réveille-toi, tu mérites mieux. Fuis la distraction !

Et si on se révoltait ?

***A SUIVRE***