Je dois encore en parler… Couvrir d'intransigeances ceux qui s'étaient solidarisés avec le malheur de Charlie Hebdo et des familles victimes me parait extrême. Je n'ai jamais été d'accord qu'un média s'en prenne à n'importe qui ou quoi au nom de la liberté d'expression, mais je ne peux m'empêcher non plus d'exprimer mon soutien aux confrères du monde victimes d'une quelconque situation malgré la raison et le pays. Être ou ne pas être Charlie était une question de choix.

Un supporter CongoalisJe ne suis peut-être pas musulman ni aussi croyant qu'eux pour comprendre l'extrémisme de leurs actions parfois sauvages, mais je crois que seul Dieu se vengerait de ceux qui l'attaquent. Que changeraient les caricatures à ce qu'est Dieu ? Bien sûr, même pas peur. Mais ces caricatures non plus, je ne les encourage nullement pas.

Et pourquoi j'étais « Charlie », pourtant j'aurais pu être « Kivu » ? Et bien, je suis Kivu et je l'ai toujours été dans mon sang. Je n'ai peut-être pas été assez créatif pour le manifester, mais qui de vous l'a pu. Je ne sais combien d'entre vous ont fait mieux pour manifester leur unité avec mes concitoyens malheureux du Kivu avant le fameux "Je suis Charlie". La réalité du Kivu, je l'ai vécue, mais pour certains d'entre vous, ce n'est qu'une histoire. Alors, cessez de nous faire croire que vous êtes plus sympathiques que nous.

A la veille de Noël, un Journaliste était assassiné à Goma. Peu après, un jour sans média avait était déclenché, mais même la télévision nationale congolaise où travaillait le défunt avait émis ce jour-là. Non, nous ne nous tenons pas longtemps les mains. Nous avons presque tout perdu à l'Est de la R.D. Congo, notre beau pays, mais ce n'est pas aujourd'hui que nous devrions le manifester puisque nous ne sommes pas d'accord avec le ralliement du monde vers Charlie Hebdo pour une douzaine de morts contre des milliers en RDC.

C'est vrai, c'est injuste, mais à quoi de sérieux avons-nous déjà pensé pour mobiliser les forces du monde ? Je me souviens des marches de quelques congolais contre les atrocités au Kivu, il y a trois à quatre ans, et c'était beau, mais c'est par le silence mondial que tout s'était conclu. Sommes-nous seuls contre tous ? C'est la solidarité qui nous manque, cette unité afin que tous soyons un peuple.

Vous condamnez le monde d'avoir tout donné et toute suite à la France au moment de l'attentat de Charlie Hebdo alors que nous manquons de tout depuis deux décennies. Il est normal votre sentiment. Cependant, il n'en demeure pas moins vrai que peu importe nos efforts, le monde ne nous regardera jamais autant qu'il l'a fait pour la France alors que ce sont ceux qui tiennent le monde qui déstabilisent notre pays. Qui soutient ces Congolais opposés au projet de la loi électorale ? Pourtant ils ont été dans les rues en un peuple déterminé et, ils se sont fait tirer dessus.

C'est d'ailleurs pour cela que certains de ces extrémistes sont les fils des positions politiques de certains États et dirigeants du monde toujours colonisateurs. Malgré tout, à mes yeux, rien ne vaux la vie, peu importe la cause et la raison. Ce n'est pas parce que je me tais sur une question que je n'y pense pas ou que je manque de position. #JeSuisKivu, #JeSuisCongolais. ©Fidèle BWIRHONDE  ©fideleblog.canalblog.com