Traditionnellement, la raison du plus fort est toujours la meilleure. Mais se tromper n'est pas le lot de plus faibles. Nous sommes en RD Congo, province du Katanga, dans la ville de Lubumbashi. Ici, un grand et bel immeuble venait d'être réhabilité, et une décision politique de taille a été prise avec tous les risques. De quoi s'agit-il ?

LubumbashiIl s'agit du bâtiment GRANA, un des bijoux de la ville. Après sa réhabilitation récente, le gouvernement provincial conduit par Moïse KATUMBI, a décidé d'y installer neuf de dix ministères que compte une province en RDC. Seul le ministère de l'intérieur a été épargné du déménagement. Mais quelle imprudence, quel choix risqué ?

A mon avis, dans un pays où la stabilité et la paix ne sont pas encore quotidiennement acquises, tout peut arriver à tout moment et n'importe où. Alors, rassembler autant de services publics de telle importance politico-administrative à un même endroit est une prise de risque démesurée. C'est sûrement pour trouver l'occasion de réfectionner leurs installations d'antan, ou pas du tout, mais à quel prix si la ville venait à se faire attaquer ?

Il suffirait d'une bombe sur ce bâtiment, et tout est fini. Les ministres ne mourront peut-être pas, mais la République serait anéantie en partie, et c'est la peur que j'ai. Bientôt ce bâtiment pourrait donc tomber en ruines, et toute une histoire irait avec. Je ne suis pas prophète des malheurs, mais comme observateur et analyste, je lis entre les lignes. Dois-je rappeler que Lubumbashi est la capitale économique de la R.D. Congo. Imaginez aussi la suite, au cas où !

Evidemment, ils vous diront que même éparpillés, les ministères peuvent être attaqués. C'est vrai, mais plus difficilement que quand ils sont cloisonnés en un seul lieu, sans compter l’emplacement du bâtiment. J'ai peut-être tort, et tant mieux.

Laissons le temps au temps, avec espoir que n'arrivera pas ce que je crains. Sans mettre en garde qui que ce soit, j'estime simplement que la décision d'installer une dizaine de ministères sous un même toit est un péché administratif et politique. C'est un vrai mauvais choix pour un gouvernement dans un pays à peu près pacifié ! ©Fidèle BWIRHONDE  ©fideleblog.canalblog.com