"Wow!, s'exclament les indignés." La ministre congolaise de la justice, bien sûr en connivence avec le président de la République, a décidé d'amnistier une cinquantaine de prisoniers détenus en RD Conogo. Ce serait accomplir l'une des promesses faites par Joseph KABILA à l'issue des consultations nationales, suivies de sa loi de février 2014. Ces hommes qui se retrouvent désormais libres comprenent 15 rebelles du M23, 15 de la bande qui a attaqué la résidence du chef de l’Etat le 27 février 2011 (étonant), 10 rebelles de l’armée de résistance populaire (ARP), et 10 autres. Ils n'auraient pas commis de faits graves!  Et ouf, on veut préserver l'unité nationale. Mais avec qui?

Mme_Wivine_MUMBA_MATIPA__Ministre_de_la_Justice__RDCA Lubumbashi, a nouvelle tombe alors que les questions ne trouvent pas encore de réponses sur l'évasion du dangereux rebelle Gédéon, d'une prison Katangaise qualifiée "de haute sécurité". Une plaisanterie! Le M23, ce mouvement insurrectionnel, a terrorisé les provinces de l'Est de la RD. Congo, spécialement le Nord-Kivu, pendant environ deux ans, ne devrait pas mériter ce type de cadeau, se murmure la population. Des prisonniers dont on dit qu'ils ont été arrêtés pour leurs désaccords avec le pouvoir ou pour des lourdes vérités qu'ils posséderaient, pourtant innocents, en plus d'autres condamnés pour faits bénins, traineraient derrière les grilles.

Alors, pour les victimes du M23, apprendre des nouvelles cette amnistie par leur État, c'est bien amère à avaler. A la réception de l'information, un proche s'est exclamé: "Finalement, c'est qui le vrai tortionnaire des congolais!" Comme s'il voulait dire que les congolais sont sacrifiés par ceux qui devraient les défendre. Les becs cloués sont nombreux, autant que les questions avalées à ce sujet.

Doit-on rappeler l'inertie jugée complice des autorités de la RDC dans le dossier Laurent NKUNDA, l'autre rebelle rwandais de triste mémoire pour la population congolaise. Sur son histoire, en effet, le Rwanda a imposé au gouvernement congolais, une page blanche simplement accueillie. On a oublié, mais le peuple garde bonne mémoire.

Pour rappel collectif... Lorsqu’on amnistiait un certain CILUBA en Zambie, le peuple avait levé le ton contre cette décision. Les pauvres Zambiens n'y pouvaient rien, sinon maudire. Au moins, ils avaient réagi et dit au gouvernement de l'époque leur désaccord. Eux, c'est un peuple. Mais voilà qu'en RD Congo, les bourreaux du peuple, assassins sinon génocidaires, jouissent des mesures de clémence outrepassant les espérances des citoyens, amis de la justice.

Prendre légèrement d'aussi grandes résolutions dans un pays où le langage officiel mondial reconnait 6,9 millions de morts, c'est tout de même complaisant. L'avenir n'augure rien de bon, quand on sait que tous ceux rebelles se reversent dans la population. La population a de quoi se mefier. ©fideleblog.canalblog.com