Quand ils lisent mes publications, ils me traitent souvent de très "moins patriote" à cause de mes dénonciations, comme s'ils étaient "plus patriotes" dans leurs actes inciviques, et leur silence complice. Combien de temps encore ? Y-a-t-il encore une conscience en vie parmi vous ? Qui est ton ancêtre dans le mal ? Sûrement pas Lumumba! Regarde...

Montre_du_Copngo_KinshasaL’ennemi  du pays c'est toi, mais tu refuses de l'admettre, tu persistes. Lorsque des mouvements rebelles apparaissent au pays, tu es souvent dans la mauvaise équipe. Tu portes tout de même des  couleurs du pays. Et voilà comme  ton pays en souffre maintenant. Et tout bonnement, tu feins de compatir.

Deux équipes congolaises jouant sur le sol congolais voient leurs fanatiques se transformer en monstres destructeurs inciviques. Il suffit qu'une perde le match pour que les installations du stade en payent le prix sauvagement. Bien plus les pauvres usagers de la route voient leurs véhicules et autres biens vandaliser. Les villes de Lubumbashi et de Kinshasa en ont payé le prix !

Au quotidien, c'est toi qui détruis nos chaussées puisque tu y laves des véhicules sans aucun sens patriotique... Ivre de la grandeur de ton pays, et comme tes irresponsables prédécesseurs, tu te tournes contre tes compatriotes d'autres ethnies, d'autres provinces. Tu en fais ton affaire, dis-tu !  Aux yeux de tout le monde, tu privilégies  plus les faveurs que le mérite. Nos écoles en meurent parce qu’elles n’ont plus de raison d’être.

Au classement de la corruption, tu donnes au pays une bonne place, une bonne cote mondiale, tu sais, félicitations ! Que dis-tu de la bonne gouvernance, toi qui obtiens tout sans travail mais tu as des poches toujours pleines : quel classement ? Vas-y, dis-le tout haut !

Mauvais imitateur, la créativité n'est pas ton lot, tu ne sais que consommer, les autres faiseurs de désert importent pour toi. On me dit que ta santé en dépend énormément!

Et mon pauvre pays fait du sur place puisque tu as souillé son identité en mettant en avant tes antivaleurs. Toujours bon à faire des plans, à rêver, mais jamais bon à lever un petit doigt. Et quand tu fais savoir à la communauté internationale que tu as enfin commencé, on ne voit que de la fumée des grands arbres et des espèces rares forestiers que tu as abattus de nuit, et que tu livres nuitamment aux plus offrants ! A dire vrai, la photosynthèse, le changement climatique, le réchauffement de la planète… des vocabulaires inexistants dans ta tête, cher patriote, n’est-ce pas !

Te voilà sortant de chez-toi poubelle à la main pour boucher la canalisation de ta rue ou simplement encombrer ses abords, et gêner tes compatriotes à circuler librement. Regarde comme tu es négativiste, pessimiste quant à ton avenir.

Tu ne vois le changement et le progrès qu'entre les mains des autres, toi tu ne peux rien changer ni initier. Tu deviens un consommateur improductif et donc inutile pour la nation à qui tu demandes toujours sans rien donner. C’est aussi toi qui brules les espèces rares !

A l'école, tu ne travailles presque jamais, tu attends malgré tout réussir. Bien plus, tu attends de passer pour le meilleur de ta profession. Le meilleur, certainement, à bord du bus de transport en commun, tout comme dans la nature,  ou encore en classe, tu abandonnes tout ce qui t'encombre: papiers, mouchoir usé, rejets et déchets d'aliments, bouteilles et canettes,... et à toute remarque tu réagis sereinement: "ce n'est pas moi qui changerai les choses ! Et puis, je suis libre, non !". Tu n'es qu'un monstre insensé, et si tu es vraiment fâché, tu n'as qu'à changer, tu verras comme ton entourage te sera agréable.

Assez, change tes manières, sois le citoyen dont la nation a besoin. Ton pays a besoin de toi pour son progrès. Pas du dormeur à la main tendue que tu es !   ©fideleblog.canalblog.com