La situation m’a le plus choqué quand j’ai rencontré une jolie fille accroupie derrière un arbre, pantalon baissé, faisant son petit besoin. On était aux alentours de 18 heures, en pleine ville. Au paravent, c’est une habitude des hommes sans gout patriotique, sa honneur ni vergogne. Ce n’est plus qu’un cas problématique, mais bien un nouveau mode de vie incarné depuis des générations et porté à son paroxysme aujourd'hui. Et cela se vit au quotidien dans un pays qui se dit en pleine modernité. Un pays grand et beau habité par des hommes et des femmes trop peu scrupuleux, et dont la conscience se remet en question. A quel avenir aspirer, dans quel environnement?

Pisser_partout__pas_bien_Les quelques belles rues de ma ville sont bornées de beaux arbres à coté desquels les  insensés et inciviques ont choisi de tout faire : poubelle et toilette, entre autres. Pendant la journée, il est trop facile en marchant de croiser quelqu’un sérieux et serein à coté d’un arbre. Vous penserez qu’il attend quelqu’un d’autre, mais très souvent, il pisse. Le soir ou la nuit, il devient plus facile encore de vivre cette salle aventure. Cette fois, des individus sans humanisme sortent aussi de chez aux avec des ordures à balancer dans des canalisations ou à coté des arbres. Dans le pire de cas, ces gens ne choisissent pas de lieu, ils le font partout et n’importe quand.

Le pire dans tout cela, c’est que ces concitoyens sont toujours prêts à défendre leur incivisme. Ivrognes ou non, très souvent ils disent tous : « Le pays est déjà comme ça, ce n’est pas nous qui avons commencé. » Vous interpellez un gamin, il répond : « Allez commencer par ces papas qui le font ! » Et pendant qu’ils se laissent à ce jeu, des agents de l’ordre circulent mais ferment l’œil sur le mal, comme très souvent en tout. Aux yeux de tous, cela se fait, personne ne réagit et c’est devenu comme une culture. Finalement, je confirme que le silence ne construit pas mais encourage les malfaiteurs... Je dénonce! ©fideleblog.canalblog.com