Les congolais auront trop vite festoyé et pour rien ce 10 janvier 2014. La rumeur a très vite circulé en Rdc plus qu'au Rwanda : Paul KAGAME, le président Rwandais serait mort. Mais de quoi? Tout le monde divague! Ayant appris, on ne sait d'où ni de de qui, que celui qu'on considère comme un tyran "était" mort, des citoyens congolais se sont offert l'occasion de fêter ou de manifester leur joie par la marche, pour les uns, et en préparant de concerts musicales pour les autres. Comme à Goma, la  la boisson a coulé à flot dans certains coins de la ville. Mais même s'il était mort de vrai, qu'est-ce qui aurait changé au quotidien des congolais. Au fait, rien du tou...

Paul_Kagame__President_RwandaisIl est évident et prouvé que parmi ceux qui font la guerre au peuple congolais, sont mêlés certains de ceux à qui ce même peuple a donné le puvoir de le gouverner, le Rwanda et des occidentaux. De la ruée vers l'Or; on dirait! Alors, qu'on dise que Paul KAGAME est décédé, qu'on en prouve la véracité, la guerre trouverait-elle son aboutissement pour autant? Je suis de la trampe de ceux qui s'accordent que Paul KAGAME n'est qu'un élément d'un grand système. Peut-être même un élement très peu représentatif aux cotés des Etats-unis, de l'Angleterre,...

Finalement, les congolais sont trop naifs. Après tout ce qu'ils ont traversé, ils devraient être parmi les plus séreins de peuples, les plus avertis, les plus vigilents. Mais que par une simple manipulation, on sache perturber tout un peuple, c'est dommage. Depuis une vingtaine d'années, des milliers des foyers congolais pleurent leurs proches péris dans des guerres à répétition. Des paysans ont labouré et des malfrats ont récolté.  Des pauvres citoyens ont construit à la sueur de leurs fronts, des complices internes et externes sont venus détruire. Cela aurait-il changé si Paul KAGAME était mort. Soyez raisonables...

Qui a le droit de manipuler autant le peuple... On venait d'arracher à ce peuple un de ses vaillants soldats, le Colonnel Mamadou. Serait-il une façon de distraire le peuple et lui faire oublier? Possible, puisqu'on a déjà oublié MBOUZA MABE, son prédécesseur. En tout cas, au jour de la véritable mort de KAGAME les congolais devront comprendre que les grands boureaux sont toujours vivants, aussi bien au Congo qu'à l'étranger.

De quoi le Rwanda est-il si riche pour trouver les moyens de faire la guerre contre la malheureuse Rdc? C 'est un pays miniscule aux stratégies gigantesques et bien pensées, et c'est tout. A ma connaissance, KAGAME n'est jamais venu personnellement se battre sur le sol congolais. Les vbrais combattants sont là, les principaux protagonistes sont là et la mort de l'un ne ruine pas le système. Un maillon d'uine chaîne peut être remplacer... Ouvrez les yeux, visez loin, soyez prudents... ©fideleblog.canalblog.com