« L’étudiant face au mysticisme », c’est le thème que nous avons développé ce dimanche 12 mai 2013 au cours d’une journée de réflexion pour étudiants chrétiens, organisée par le Centre Mchungaji Mwema. L’Abbé et professeur MABIKA NKATA était notre invité et notre orateur. C’était au collège Imara dans la salle du centenaire. Voici le résumé pour vous !

Comprendre_le_mysticisme_avec_les_jeunes__tudiantsLa conception du mysticisme que nous avons ne nous permet pas de voir autrement le sens de ce concept. Nous ne le voyons que dans la mal, la destruction de l’existence,… On peut se permettre de dire que tout le monde est mystique, souvent sans savoir comment. Le mysticisme n’est pas que diabolique, il peut être chrétien s’il n’est pas détourné. Cependant, toutes les mystiques s’opposent à la religion car celle-ci donne de l’importance à l’observance, pas seulement à la foi.

 Le mysticisme

C’est une doctrine et donc une élaboration rationnelle, intellectuelle de l’homme. Elle concerne la relation sociale entre l’homme et une ou des divinités. Son objet matériel c’est cette divinité considérée comme suprême, absolue. Elle recherche une union intuitive avec la divinité, sans intermédiaire.

La mystique

Quant à elle, elle se fonde sur  la croyance en une réalité essentielle supérieure. Elle est une expérience et une façon de vivre. Il s’agit d’une réalité vécue mais indicible, cachée qu’on ne peut révélée que de façon symbolique. L’expérience mystique est inséparable de la situation socioculturelle de la personne et s’exprime dans le langage de sa culture. Ce langage passe par une expression du corps.

Tendances dans la mystique

a.      Une tradition orientale d’origine chrétienne : fondée sur un événement faisant partie de l’histoire de l’humanité comme le Christianisme en Occident, l’hindouisme en Asie,… C’est la doctrine de la mystique œnologique. Les chrétiens pensent alors à la mystique du mystère de la trinité, par exemple.

b.     Une tradition se référent à l’écriture : le sens est porté par un iota, une simplicité qui donne à un écrit ou à un mot son sens, sa signification, son poids, sa valeur. Par exemple, le pont, le tréma,… Ici, la présence réelle de Dieu n’est pas acceptée, pas reconnue. Mais dans la mystique de la voix ou de la parole, celle des chrétiens comme chez les catholiques, on reconnait la présence réelle de Dieu dans les sacrements.

c.      Une tradition de la contemplation : elle regroupe la mystique gnostique (du savoir grâce auquel on entre en contact avec le connu), la mystique de l’héros (du désir charnel), la mystique de l’agapè, qui insiste sur une sorte de relation, l’amour. Les deux premières mystiques mettent l’accent sur la connaissance, la radicalité de l’exile (l’extase), les initiations inconscientes, l’inhabitation du silence, la communion spirituelle avec l’absolu.

Certaines mystiques fuient la religion et d’autres  s’y identifiant en y basant l’élaboration de leurs doctrines (leurs mysticismes), sans se constituer en une religion bien qu’elles puisent leur sens dans la ou les religions. En Asie, on se fie à la pensée Buddha.

Considération populaire

Le mysticisme au sens africain et asiatique est le plus rependu  dans les discussions et les conceptions de nos jours. Certains groupes mystiques rassemblent les guérisseurs dits médecins tradi-praticiens, les protecteurs, les groupes de pouvoirs, les devins,…

Le mysticisme africain, devenu un mysticisme mondial, désigne une doctrine où on a des groupes visant l’enrichissement rapide et facile, l’accession et la gestion des pouvoirs politique, économique, commercial,…la gestion des églises sous différentes dénominations, le recours à la magie indienne pour le contrôle des esprits et démons; le recours aux fétiches d’origine africaine pour entrer en communion avec le diable et les morts, le recours aux messes "noires" pour obtenir le succès dans la vie, ...

On perçoit alors le mysticisme comme seul source du pouvoir, de la force, de la gestion, de la fortune, …il suffit de croire en une divinité, de lui obéir. D’où l’affluence de gens qui y adhèrent, très souvent avec des sacrifices et des conditions strictes.

Question de réflexion :

- Etes-vous prêt(e)s à vous engager dans une des versions du mysticisme? Pourquoi ?

- Etes-vous prêt(e)s à mesurer la place de la mystique dans la vie chrétienne?

- Croyez-vous que c’est en vous engageant que vous aurez le bonheur?

- Comment pouvez-vous résister à l’attrait de ces groupes?

Un Conseil

Nous avons un Dieu généreux qui répond à toutes les supplications lui adressées honnêtement, sincèrement et avec foi. Il est le Dieu de l’impossible. En nous donnant intelligence et vie, il nous a tout donné. Il revient à nous de nous confier à lui chaque fois que nous avons de la peine à avancer, sans oublier que tout le monde peut réussir.

Nous sommes tous différents par ce qui nous caractérise mais nous sommes tous les mêmes aux yeux de Dieu. Ne cherchez donc pas à vous enrichir à tout prix, évitez les facilités, recherchez la paix avec tous. Priez sans cesse, mais travaillez aussi beaucoup, sinon votre prière sera vaine. Lutter pour plaire aux yeux de Dieu en cultivant les valeurs que sa parole proclame, et vous serez heureux! Moi je viens de loin, et je vais encore plus loin.

Faites-vous confiance et exploitez le meilleur de vous-même, car votre richesse est en vous, c’est vous-même!

   ©fideleblog.canalblog.com